Je vous encourage toujours à avoir une vie sexuelle épanouie mais là distance sociale, désinfectant et le reste, quelques un d’entre vous peuvent se poser des questions.

Je vais essayer d’y répondre.

D’abord, il n’y a pas de risques pour les personnes vivant sous le même toit, quand je dis pas de risque, c’est qu’il n’y en a pas plus que quand vous vous embrassez pour vous dire bonjour le matin. Un échange de salive reste un échange de salive peu importe les conditions.

Si vous êtes un couple mais que vous vivez dans des habitations différentes, il va falloir être patient si d’autres personnes vivent aussi avec vous puisque vous pouvez être contagieux sans le savoir.

Si vous habitez seul chacun de votre côté, alors choisissez un lieu de vie et n’en changez plus jusqu’à la fin du confinement.

N’oubliez pas que il ne faut se déplacer que quand cela est nécessaire : pour le travail, pour les courses, pour aider les personnes fragilisées.

Si l’un d’entre vous est dans la catégorie dite « à risque » préférez le sexe indirect : face à face, sex-toys, sms,…

Pour le face à face, respectez une distance d’un mètre à un mètre cinquante, regardez vous dans les yeux (ou ailleurs) et c’est l’occasion de tester la masturbation en vis à vis. Frissons et complicité au rendez-vous.

Si vous êtes célibataire, et que vous avez l’habitudes d’avoir des partenaires multiples, le mieux est de s’abstenir pour l’instant, se déplacer pour une rencontre éventuelle n’est pas un déplacement urgent et n’inviter personne chez vous pendant cette période de confinement.

Vous l’aurez compris ce n’est pas vraiment le moment de se mettre au gang bang.

Par contre une foule d’option s’ouvre à tous : les chats via les applications, les vidéos (si et seulement si on est d’accord tout les deux et si on se sent en confiance, je ne vais pas vous faire de rappel sur le consentement), appel, sms,… Pour beaucoup de personne le fait d’être derrière un écran permet de se détendre plus facilement. Et c’est pas grave si on est dans la même pièce, ça mets un peu de piment.

Petit conseil messieurs: n’envoyez pas de photo de votre engin si on ne vous le demande pas, c’est rarement une bonne surprise et d’autant plus si c’est hors contexte.


via GIPHY

Cependant faites attention, la loi vous protège en matière de diffusion d’image mais quand même, on est prudent.